Les supporters daltoniens mécontents de la Coupe du monde

Un match d’ouverture agaçant à voir

La Coupe du monde de soccer 2018 est passée. Il y avait de l’émotion et de l’enthousiasme à profusion : plusieurs matchs étaient si exceptionnels que de nombreux supporters retenaient tous ensemble leur souffle en anticipant le dénouement. Il va de soi que les paris sportifs en ligne étaient fébriles, car les supporters faisaient des pronostics en faveur de leurs équipes favorites et les plus braves d’entre eux misaient même sur l’équipe qui remporterait la Coupe. Maintenant que les champions ont été couronnés, les personnes qui veulent encore se lancer dans le jeu en pariant peuvent encore obtenir leur dose d’action grâce aux meilleurs jeux de casino en ligne !

En bout de piste, c’était une Coupe du Monde passionnante pour certains supporters. Cependant, un problème omniprésent dans de nombreux évènements sportifs a été mis en évidence, en particulier par le match d’ouverture. La Russie, nation hôte, allait affronter l’Arabie saoudite. Un excellent match s’annonçait. Fort malheureusement, les personnes atteintes de daltonisme n’ont quasiment pas été en mesure de le voir.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ceux souffrent d’une déficience de perception des couleurs n’étaient pas en mesure de distinguer les deux équipes. Le soccer n’est plus aussi passionnant lorsqu’on est incertain de l’équipe que l’on devrait encourager.

Un problème majeur négligé

Tout au début du match, les supporters daltoniens ont fait exploser Twitter avec des gazouillis pour exprimer leur frustration. Les couleurs des équipes, le rouge et le vert, constituent une des principales préoccupations pour les daltoniens. Dans un gazouillis, un supporter faisait remarquer qu’il pouvait à peine faire la différence entre les joueurs et le terrain de jeu tandis qu’un autre affirmait que le match était un véritable cauchemar.

Étant donné que le daltonisme affecte environ un homme sur douze et environ une femme sur deux, cela constitue une grave omission de la part des organisateurs du match. Même au sein de l’industrie, l’entraîneur de soccer norvégien, Lars Lagerbäck, a exprimé les frustrations qu’il a personnellement éprouvées en raison de son daltonisme. Cela illustre à quel point des problèmes peuvent survenir aussi bien dans l’industrie du sport que parmi les dizaines de millions de supporters.

La question que les supporters de sport se posent maintenant sur Twitter est celle de savoir pourquoi rien n’a été fait pour remédier à la situation.

Sensibilisation au daltonisme

Le plus frustrant dans tout cela est que des mesures importantes ont déjà été prises pour s’assurer que de telles situations ne se produisent pas. L’Association anglaise de soccer a consulté le groupe Color Blind Awareness pour trouver des solutions à ce dilemme. Une brochure a été produite. Non seulement elle fait état des problèmes, mais elle suggère également plusieurs solutions.

Par exemple, la brochure recommande que les couleurs de l’équipe ne se concentrent pas entièrement sur le rouge ou sur le vert. Si on se sert du rouge ou du vert, la brochure propose qu’on y insère des motifs ou d’autres caractéristiques favorisant l’identification de manière à ne pas confondre les équipes.

Toutefois, il n’est même pas nécessaire d’effectuer une refonte complète de l’uniforme d’une équipe. Par exemple, dans le match opposant la Russie à l’Arabie Saoudite, un petit rajout à l’uniforme de l’une des équipes aurait été largement suffisant. C’est notamment le cas d’un brassard.

La perte de revenus sportifs, un risque réel

Se penchant sur la question, le site web de Color Blind Awareness indique que le daltonisme est un facteur important qui ne peut pas simplement être négligé ou ignoré. Cette déclaration conclut de manière plutôt acerbe que négliger ce facteur pourrait avoir des répercussions globales sur les revenus que génère l’industrie du sport dans son ensemble.

Des mots cinglants qui semblent pourtant avoir été ignorés. C’était du moins le cas dans cet évènement très public en dépit des dizaines de millions d’yeux qui étaient braqués sur ce match à travers le monde. Des mesures seront-elles prises lors de futurs évènements sportifs ? Nous l’espérons bien !